Le 8 Août 2004

Chers amis,

Dans quelques jours, cela fera 4 semaines que Valérie savoure sa nouvelle vie.

Malgré une pneumonie et quelques accidents de parcours, elle est sur la bonne voie du rétablissement.

Les doses de médicaments anti-douleur sont moins fortes et plus espacées...ce qui est bon signe.  Des maux de jambes rendent sa démarche hésitante mais elle complète bien sa randonnée de corridor quotidienne.

La seule séquelle sérieuse qui risque de l'incommoder est une surdité qui s'était déclarée deux mois avant sa greffe (trop grande quantité d'antibiotiques sur une trop longue période)...

Le traumatisme de la chirurgie semble avoir aggravé ce problème.

La suite demeure un mystère...et nous voilà confrontés à un nouveau défi. Ce ne sera pas facile, elle en est consciente...mais elle garde un sens de l'humour réconfortant. Pour preuve, cette phrase qu'elle me lançait hier: «À choisir, je pense que tu aurais préféré que je sois muette !»   Si ses jambes sont encore engourdies...il n'en va pas de même pour sa langue !

Denis Mouton